Passionné par la culture maya et attiré par des applications pédagogiques, il a ensuite entreprit un stage en muséologie au Musée National d'Archéologie et d'Ethnologie du Guatémala où il a développé une approche éducative. Durant ses premières années de carrière dans le milieu muséal du Québec, il est entré en contact direct avec la culture matérielle des Autochtones d’Amérique du Nord qu’il a eu l'opportunité d’étudier activement à travers différents projets éducatifs. Après une dizaine d’années en éducation muséale, il a acquis une expertise sur les technologies autochtones à travers l'archéologie expérimentale. Cette nouvelle passion l’a mené à reproduire d’anciennes technologies pour le bénéfice de l’éducation. C’est ainsi qu’il a fondé l’entreprise Technologies autochtones pour travailler à la réalisation de reproductions d’artefacts, de maquettes d’architecture, de programmes éducatifs, d’activités culturelles, de travaux de recherche, de documents de vulgarisation et d’outils pédagogiques pour des musées, des écoles, des centres de recherches et divers organismes de diffusion. Il est aussi professeur d’anthropologie à temps partiel lorsque le temps le permet.

Né à Montréal (Québec), Martin Lominy a grandit dans un milieu urbain proche de la nature et dans une tradition familiale forte en créativité. D’abord intéressé par la paléontologie qu’il a étudié à loisirs durant ses études collégiales, il a finalement choisit de faire ses études universitaires en anthropologie à l'Université de Montréal avec une spécialisation en archéologie. Après un stage de fouilles au Pérou, il a développé un intérêt pour l'Amérique latine jusqu’à élargir son champ d'étude pour inclure l'ethnologie et l'histoire. Sa fascination pour les cultures précolombiennes combinée à une formation diversifiée l’ont mené à entreprendre une étude multidisciplinaire de l'architecture maya comme projet de maîtrise qu'il a complété avec une exposition de maquettes et un site web éducatif.

Martin Lominy – Éducateur et artisan en archéologie

La nouvelle génération

 

Dans l’étude des technologies anciennes, la logique innocente et les gestes instinctifs d’un enfant sont parfois plus révélateurs que l’observation objective et l’analyse détaillée d’un chercheur. Notre fils Janaab participe activement à notre travail de reproduction d’artefacts. De la récolte des matériaux à la fabrication des objets, il découvre la beauté du monde naturel et la valeur du travail manuel. D’ailleurs, plusieurs prototypes sont faits pour le plaisir de ce jeune apprenti dont les expériences sont une source d’inspiration. C’est aussi avec enthousiasme qu’il expérimente nos activités destinées aux élèves du primaire.

 

Notre plus jeune fils Amik découvre graduellement le plaisir de créer avec ses mains en suivant les traces de son père et en imitant les gestes de son grand frère. De nature curieuse, il n’hésite pas à expérimenter tout ce qu’on lui met entre les mains et fait preuve d’une perspicacité peu commune pour son âge. Ce qui lui semble être un jeu en famille est un apprentissage qui lui rendra de nombreux services dans la vie.

La transmission du savoir

 

Il faut aussi mentionner Léa Mariam Déry, une étudiante en anthropologie à l’Université de Montréal, dont l'intérêt pour l’archéologie et les peuples autochtones nous a convaincu de guider son cheminement comme apprentie. Elle nous assiste dans notre travail de reproduction et de diffusion tout en apprenant les techniques de travail et les traditions qui s'y rattachent. Sa contribution est précieuse dans une entreprise où le savoir-faire ne s’acquiert que par l’expérience.

À propos

Contact

English

Technologies autochtones
Reproduction d’artefactsÉducation en archéologie

À propos de nous

Activités de groupes

Accueil

Reproduction d’artefacts

Services de consultation

Copyright © 2017 Martin Lominy

Crédits